Nouvelles


Le BSEO aborde les inquiétudes concernant les overdoses d'opioïdes

2017-08-04

Récemment, le discours dans la presse et les médias sociaux concernant la distribution de trousses de naloxone et la prévalence de la consommation et des overdoses d’opioïdes dans la région incite le Bureau de santé de l’est de l’Ontario à publier un communiqué à ce sujet.

« Certaines personnes semblent croire qu’il n’y a jamais eu de décès associés aux opioïdes à Cornwall, ce qui n’est absolument pas le cas », déclare Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste. « En effet, dans la région de Cornwall, notre taux de visites à l’Urgence associées aux opioïdes est plus haut que la moyenne provinciale et compte parmi le plus élevé dans la région du RLISS de Champlain. » Selon les données locales, il y a eu au moins 35 décès associés aux opioïdes dans les comtés de l’Est (incluant Cornwall) entre 2010 et 2015.

Il n’y a pas trop longtemps, dans la région, les overdoses d’opioïdes étaient surtout dues au mésusage d’OxyContin, mais ces cas ont progressivement été remplacés par le mésusage du fentanyl. Le fentanyl est un opioïde puissant qui est parfois mortel quand il est utilisé de façon inappropriée. Le fentanyl synthétique (de contrebande) peut être mortel même en petite quantité. Il est d’ailleurs responsable d’un grand nombre de décès d’un bout à l’autre du Canada récemment.

Bien qu’à ce jour il n’y ait pas eu de forte augmentation locale de décès liés au fentanyl, on sait que cette substance et son homologue synthétique sont présents dans la région. « Au cours de la semaine dernière, le fentanyl a fait des ravages à Toronto, un signe que le problème s’en vient vers l’est. En effet, des décès attribués au fentanyl se sont produits dans les régions voisines, y compris Ottawa », poursuit Dr Roumeliotis. « On craint que ce n’est qu’une question de temps et on doit être prêt. »

« Évidemment, l’approche idéale est d’éviter de consommer des drogues de la rue, un point c’est tout. Cependant, on doit aussi s’assurer que pour ceux et celles qui finissent dans une situation d’urgence médicale causée par des opioïdes (parfois en consommant sans le savoir des drogues contenant du fentanyl), les premiers intervenants qui arrivent sur la scène disposent des outils qui peuvent potentiellement sauver la vie (naloxone) pour immédiatement aider les victimes sur les lieux, » ajoute-t-il.

Le BSEO surveille les données sur les opioïdes, incluant les visites à l’Urgence, les décès ainsi que les données des premiers intervenants – police locale, services d’incendie et SMU. Nous avons également établi un groupe de travail communautaire dont la membriété variée comprend les hôpitaux, les conseils scolaires, les centres de santé communautaire, les services de toxicomanie, les intervenants d’urgence et le coroner. Un des principaux rôles de ce groupe est de surveiller et relever tous les incidents reliés aux opioïdes, y compris le besoin d’administrer la naloxone, l’hospitalisation, les visites à l’Urgence, etc.

Le BSEO a récemment organisé une série de forums communautaires sur la consommation d’opioïdes et la prévention d’overdose, à l’intention des parents et des élèves. Ces présentations, qui incluent des renseignements supplémentaires et des données locales, sont disponibles au public dans la section « Fentanyl » du site à http://www.bseo.ca/.

De plus, dans le cadre de sa stratégie de réduction des méfaits, le bureau de santé offre une formation sur la naloxone aux services d’incendie locaux et à d’autres partenaires et intervenants d’urgence. Il voit aussi à la distribution de trousses de naloxone gratuites aux consommateurs d’opioïdes et à leurs amis et aux membres de leur famille. Pour en savoir plus, appelez le BSEO au 613-933-1375 ou 1 800 267-7120.


Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario