Nouvelles


Le Conseil de santé du BSEO publie un Énoncé de position sur les plans de restructuration en santé publique de la Province

2019-04-25

Le Conseil de santé du Bureau de santé de l’est de l’Ontario a publié un énoncé de position qui expose ses inquiétudes concernant le plan agressif du gouvernement Ford pour restructurer le secteur de la santé publique, faisant une mise en garde sur les impacts importants à court et à long termes sur la communauté locale.

Cette annonce surprise du gouvernement qui s’est insérée dans la récente publication du budget provincial de 2019, décrit son plan de couper le nombre d’unités de santé publique en Ontario de 35 unités locales à 10 plus grandes entités régionales au cours des deux prochaines années. Le gouvernement a aussi fait savoir qu’il comptait sabrer le budget provincial de la santé publique de 200 $ millions, déchargeant une proportion importante du financement en santé publique de la province aux municipalités. La coupure du financement provincial prend un effet immédiat malgré le fait que les municipalités n’aient reçu aucun préavis et aient déjà planifié et entamé leurs dépenses budgétaires de l’exercice en cours.

La province n’a offert que très peu de détails à propos de la restructuration, créant une grande incertitude pour les unités de santé publique et les municipalités quant à l’implantation de ces changements. Une préoccupation majeure est que les municipalités aient à payer plus pour un pouvoir dilué de prise de décision sur la façon de livrer localement les programmes de santé publique. Le transfert de la gouvernance des services en santé publique des comtés de l’Est à un secteur régional élargi pourrait diminuer la capacité à aborder les défis et les difficultés propres aux comtés de l’Est (les services aux populations rurales, des taux plus élevés de maladies chroniques et de pauvreté, un accès réduit aux soins de santé primaires). Un plus grand modèle régionalisé peut également nuire à la capacité du secteur de santé publique de répondre rapidement aux urgences et aux risques pour la santé – tels que les flambées de maladie ou les inondations.

« Notre présence locale et nos liens étroits avec les partenaires communautaires et les résidents ont fait en sorte que le bureau de santé est bien placé pour répondre aux besoins locaux », déclare Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste. Il ajoute que le BSEO fournit un large éventail de programmes essentiels en santé publique, y compris les cliniques d’immunisation, la gestion des flambées de maladies infectieuses (incluant les suivis aux récentes expositions à la rougeole), les cliniques de soins buccodentaires pour les familles à faible revenu, les programmes de bien-être des nourrissons pour les familles qui n’ont pas de médecin de famille ni de pédiatre, le contrôle de la salubrité de l’eau, les inspections des dépôts d’aliments locaux et bien plus encore. « Nous sommes très inquiets que l’adoption d’un modèle régional élargi combinée aux importantes coupures financières pourraient compromettre les services de santé publique qui protègent la santé et la sécurité des résidents de notre région. »

Cliquez ici pour lire l’énoncé complet du Conseil de santé du BSEO.
Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario